Nouvelles de l’APLA


On nous a rapporté une augmentation de la population de certains oiseaux de proie au lac de l’Achigan, en particulier l’Urubu (vautour) à tête rouge. Peut-être avez-vous pu en observer sur l’Île Joubert ? Certaines personnes ont également remarqué qu’il n’y avait plus d’hirondelles.

 

Pour ceux qui sont curieux, nous avons récemment partagé sur notre page Facebook un article de la Presse + Ils font leur nid au Québec, publié le 4 avril dernier, concernant l’Atlas des oiseaux nicheurs du Québec méridional. Cet ouvrage scientifique hors du commun est une véritable mine d’informations avec explications concernant les changements dans les populations d’oiseaux que nous observons au lac de l’Achigan.

 

Dans le cas des oiseaux de proie, l’abolition de l’usage des pesticides organochlorés, tel que le DDT, qui fragilisent la coquille de leurs œufs, a favorisé l’augmentation de leur population. Pour ce qui est des hirondelles, il semblerait que la diminution des populations d’insectes volants, probablement causée par l’utilisation des néonicotinoïdes, soit la cause du déclin de leur population. Bref, pour en savoir plus, nous vous invitons à lire l’article dans la Presse +.

 

Chaque année nous vous demanderons simplement de valider vos coordonnées pour maintenir le contact. Aussi simple que ça! www.aplaweb.ca ou info@aplaweb.ca.