Le terme jour se prête à de multiples expressions et s’apprête à diverses sauces et saveurs. Il est souvent précédé d’un petit mot bref, article, préposition, adverbe, ou associé à plusieurs mots, lui conférant un nouveau sens, plus étendu, évoquant de nombreuses facettes de la réalité. Tantôt il réfère à l’élément temporel, tantôt il est relié à l’aspect figuré de lumière, de connaissance.

 

À jour, que l’on rencontre souvent accolé aux verbes être, mettre, garder, signifie que quelque chose, un document, un dossier, a été actualisé, révisé en fonction de nouveaux renseignements ou données. À ce jour est utilisé pour indiquer jusqu’à maintenant l’état d’une question, d’une affaire. Pour désigner ce qui se passe dans la période générale où nous évoluons, nous aurons recours à de nos jours. On pourrait aisément le remplacer par actuellement, présentement, à notre époque. On y retrouve une couleur de contemporanéité. Dans la même lignée s’inscrit la tétrade au goût du jour, signalant qu’une chose, une activité, un comportement fait l’objet de l’adhésion sociale, est à la mode, ça flotte dans l’air du temps. Pour suggérer une intention ou une prévision marquée au coin d’un futur imprécis, incertain, un beau jour ou un de ces jours est employé, comme dans Un beau jour, j’irai à Venise. Parlant de beauté, les beaux jours renvoie à une période plus chaude, surtout le printemps, mais aussi l’été. Un long hiver nous fait espérer le retour des beaux jours.

 

De jour en jour contient l’idée de progression graduelle, d’amélioration ou de détérioration, peu à peu. Vivre au jour le jour est le propre des gens qui ne s’inquiètent pas du lendemain ou ne planifient guère. On dit bien qu’à chaque jour suffit sa peine, il faut affronter les soucis du quotidien un jour à la fois. Au fil des jours laisse entrevoir l’écoulement (inexorable!) du temps. Tout le monde connaît l’ordre du jour, regroupant succinctement les points, les dossiers à discuter lors de rencontres, conférences et autres activités. Il s’applique aussi à une question d’actualité. On soulignera ainsi que le réchauffement climatique est à l’ordre du jour de notre société, il mérite qu’on s’en occupe sérieusement. Par ailleurs, pour marquer qu’un événement s’est produit selon un décompte précis, on recourra à jour pour jour. C’est arrivé il y a dix ans jour pour jour.

 

Dans le sens de période quotidienne et du côté figuré, jour a aussi généré bon nombre d’expressions. Un travail ou une activité a lieu de jour, quelque part entre le lever et le coucher du soleil. De manière un peu littéraire, le petit jour, le point du jour sont synonymes d’aurore, d’aube, de bonne heure. Lorsque l’on veut signifier que quelque chose se déroule ouvertement, au vu et au su de tous, on écrira que cela se produit au grand jour. Si on parvient à déceler, détecter, révéler une affaire, un scandale, on aura réussi à les mettre au jour. Quand on considère différemment une personne ou quelque chose, on la voit sous un autre jour ou sous un jour nouveau. Notre perspective a changé, résultat d’information ou d’analyse additionnelle. Un dossier débloque rapidement, une personne affiche soudainement un comportement inédit, on affirmera que ça s’est fait du jour au lendemain. Une femme enfante, accouche, elle vient de donner le jour à un nouvel être humain. Et le nouveau-né de son côté vient de voir le jour, en tel lieu et tel temps. Et nous savons tous que, dès notre naissance, nos jours sont comptés. Voir le jour s’applique aussi à une entreprise ou un projet ou un regroupement qui démarre. De telle sorte qu’on pourra écrire Hydro-Québec a vu le jour dans les années 60 du siècle dernier.

 

Et il y en a bien d’autres encore. À écouter son entourage, la radio ou la télévision, à lire journaux, bouquins ou magazines, on ne peut manquer de découvrir de nouvelles combinaisons, et ce, jour après jour…!

 

La prochaine chronique portera sur une dimension plus réduite du temps, l’heure. À la bonne heure !

 

Communiquez avec moi par courriel gdesbiens@journal-le-sentier.ca ou sur le site Facebook du journal Le Sentier pour nous faire part de vos commentaires, ou de suggestions de sujets/thèmes à traiter. https://www.facebook.com/Journal-Le-Sentier-24032601631868