Le 25 mars prochain, l’artiste jeunesse Kalimba s’arrêtera au Théâtre Gilles-Vigneault dans le cadre de sa seconde tournée intitulée Ça déménage, suivant la sortie de son album du même titre en novembre dernier. Un spectacle dynamique et vivant qui promet de divertir petits et grands.

Native de Saint-Eustache et ancienne résidente de Saint-Hippolyte, Véronique Boucher, de son nom d’artiste Kalimba, se dit particulièrement satisfaite de son deuxième disque. « La majorité des albums pour enfants cible un très jeune public dont l’âge se situe entre les 3 et 5 ans. Je trouve dommage que les enfants de 10 ans soient délaissés ; ils se tournent alors vers la musique populaire qui ne leur convient pas nécessairement. J’essaie de combler ce manque », explique-t-elle lorsqu’interrogée sur la nature de sa démarche artistique. La chanteuse percussionniste parcourt ainsi le Canada francophone pour faire chanter et danser son public.

 

Des thèmes qui reflètent la réalité des jeunes

Il y a quelques années, je publiais un texte sur Kalimba à l’occasion de sa première tournée, Au cœur du rythme, qui s’étala de 2012 à 2016. Plus de 500 représentations plus tard à travers le Canada, Kalimba continue de faire bouger les jeunes et les moins jeunes avec l’album Ça déménage. Celle qui s’est donné comme défi de faire en sorte que les parents apprécient les chansons jeunesse plutôt que de simplement les tolérer tente d’abord d’être une voix qui aidera les enfants à nommer les choses qu’ils vivent et qu’ils peinent parfois à identifier eux-mêmes.

« Le thème préféré de Kalimba, c’est la gestion des émotions. Dans ce nouvel album, Kalimba déménage et doit donc changer non seulement de ville, mais aussi d’école et d’amis. Lors des représentations, le public est invité à participer ; Kalimba ayant l’idée de présenter un numéro musical de deux minutes à sa nouvelle école pour se faire connaître au spectacle de la rentrée, elle va fouiner dans ses boîtes de déménagement pour s’inspirer et trouvera entre autres des objets qui lui rappelleront toutes sortes de souvenirs », révèle l’artiste. Elle mise sur l’importance de vivre réellement nos émotions dès l’enfance, car nous ne sommes malheureusement pas toujours bien outillés en ce sens et c’est une fois adulte que nous soyons alors susceptibles de ressentir les contrecoups de cette lacune.

 

Grandir et s’aimer tout en s’amusant

Mettre en valeur les forces de chacun par le véhicule de l’expression artistique ; voilà un objectif cher à Kalimba. Elle reconnaît que d’avoir recours à l’art pour faire réfléchir les enfants et les encourager à célébrer leur identité est à la fois un privilège précieux et une grande responsabilité. « Grâce au médium de la musique, je parviens à toucher les enfants ; avec la musique, une partie spéciale en nous s’éveille », ajoute-t-elle.

 

Ça déménage… bientôt à Saint-Jérôme !

Bien que la campagne de promotion du second album de Kalimba ne sera lancée officiellement qu’en 2019, la tournée est déjà bien entamée. Une représentation aura d’ailleurs lieu au Théâtre Gilles-Vigneault de Saint-Jérôme, le 25 mars prochain. Demeurez à l’affût pour la promotion web de Ça déménage ; aucun artiste jeunesse n’a fait de telle campagne auparavant !

 

Informations supplémentaires

Visitez la page Facebook « Kalimba » ; vous y trouverez une panoplie de capsules vidéo amusantes et instructives mettant en vedette Kalimba ainsi que sa fille Marguerite qui plairont non seulement aux enfants mais aussi aux parents. Rires garantis !

La musique de Kalimba est disponible sur les plateformes numériques telles qu’iTunes. Pour un disque physique des albums ou encore pour découvrir des extraits des chansons, rendez-vous au www.kalimba.ca.

Pour vous procurer des billets pour le spectacle du 25 mars qui s’adresse aux jeunes de 4 à 12 ans, cliquez http://theatregillesvigneault.com/calendrier/kalimba/.