Voyager à Hawaï réveille notre imaginaire le plus fantastique et le plus hallucinant. Au pied des volcans, sur la lave noire, on imagine facilement les cris, les hurlements des premiers peuples devant ces déferlements incandescents, dans ces moments de terreur apocalyptique. Notre sensation de petitesse, de vulnérabilité provoque un tremblement intérieur dans tout notre corps. Aucune échappatoire possible face à la puissance de la Terre.
Hawaï, ou Big Island est constituée de cinq volcans dont certains sont endormis depuis très longtemps comme le Kohala, le Hualalai, et le Mauna Kea. Trois volcans attirent tout spécialement les touristes pour des raisons différentes: le Mauna Kea, le Mauna Loa et le Kilauea. Les visiteurs demeurent interloqués lorsqu’ils apprennent que dans cette île magnifique on réalise à la fois des observations dans l’infini du cosmos, mais aussi sur ce qui se passe au plus profond de notre planète.

LE MAUNA KEA
Depuis 5000 ans, le géant dort, apaisé. Il n’en reste pas moins que les anciennes laves du Mauna Kea, « La Montagne Blanche », ont édifié, à elles seules, le tiers de l’île. Selon les dires des scientifiques, ce serait le plus haut sommet de notre monde depuis sa base océanique avec 9691 mètres ce qui explique qu’il soit couronné de neige. Cela fait le bonheur des skieurs qui supportent bien l’altitude. Imaginez, les nuages se forment plus bas que son sommet! Quel spectacle inoubliable! Du ski sous les tropiques!

 

 

Un site parfait pour les astronomes
Grâce à la formation de ces nuages, 97 % de la vapeur d’eau est éliminée de l’atmosphère dans laquelle baigne le sommet, ce qui est absolument idéal pour projeter son regard à travers l’immensité du cosmos. Un programme de réduction de pollution lumineuse sur les lampadaires a été mis sur pied dans l’île. Treize télescopes, de divers pays, ont permis des découvertes importantes comme celle de planètes semblables à la Terre et celle de l’expansion et l’accélération de l’univers. En 2021, on prévoit l’installation d’un télescope géant de 30 m de diamètre. Juste à l’évoquer, l’infini nous ébranle avec ses milliards de galaxies…

LE MAUNA LOA
Il culmine à 4170 m. C’est « La Montagne Longue ». Il stoppe les vents de la côte est faisant de la ville d’Hilo la ville la plus arrosée de tous les É.-U.. Sa masse est écrasante, énorme et il couvre la moitié de la superficie de l’île. Il semble paisible, mais ne vous y fiez pas. Depuis1832 il a eu 37 éruptions dont la dernière en 1984, pendant trois semaines. Ses laves, très fluides progressaient à la vitesse de la marche. Elles expliquent les pentes régulières de ce volcan.
Sous haute surveillance
Il fait l’objet d’une surveillance intensive et des dizaines de sismographes enregistrent les secousses sismiques de chaque semaine, lesquelles pourraient être des indicateurs d’une prochaine éruption.

LE KILAUEA

Que ressentir devant le volcan le plus actif au monde? De l’insécurité, de l’angoisse? On a l’impression de perdre l’équilibre et de basculer dans un monde de périls.
Une éruption incroyable pendant plus de 30 ans.

Le Kilauea est formé de plusieurs évents, le long d’une faille, et ses éruptions, jusqu’en janvier dernier, conduisaient les laves jusque dans le Pacifique. Il est en éruption incessante depuis 1983. À la fin des années 80, ses laves ont submergé 10 km de route, enseveli 181 maisons et une célèbre plage de sable noir. Des coulées emportaient 296 000 m3 de roches en fusion, chaque jour vers la côte. Depuis le début de l’éruption, avec la lave, on pourrait paver une route faisant 50 fois le tour de la Terre!
Un survol en hélicoptère permet de visualiser ces paysages lunaires, minéraux, aux reflets argentés, ces masses plissées, avec des replis rouges de lave incandescente, un cratère bouillonnant. Ces visions sont percutantes. Le Kīlauea a servi de laboratoire volcanique « grandeur nature » avec ses coulées de 10 km, avant de se jeter dans l’océan, provoquant de colossales volutes de vapeur d’acide! Les scientifiques ont eu tout le temps nécessaire pour leurs observations.
Visiter Big Island est absolument fascinant et nous laisse une marque indélébile. On y retournerait volontiers.

À propos d’Hawaï, saviez-vous que…?

Qu’est-ce que l’HUMUHUMUNUKUNUKUAPUA’A
C’est le nom du poisson officiel d’Hawaï, le baliste.
Le KUKUI ou BANCOULIER est devenu l’arbre national et a été apporté de Polynésie. Le brou de ses noix et la macération de ses racines servent à fabriquer de la teinture. Lorsqu’on brûle les noix, on obtient un pigment pour les tatouages. Les noix polies, brillantes, sont utilisées pour la fabrication de colliers. Le fruit, huileux pilé est utilisé pour ses propriétés médicinales et servait autrefois d’huile à lampe.
LE SURF a bien été inventé par les Hawaïens. Ils pratiquaient également le surf terrestre.
Le UKULÉLÉ signifie « puce bondissante ». Il n’a pas été inventé par les Hawaïens, mais est directement relié à une guitare portugaise à quatre cordes : la braginha. Un roi hawaïen, qui l’appréciait, l’a popularisée.

Ce que nous avons aimé.
Nous étions trois amis et la liste risque d’être longue. Alors voici plutôt ce qui nous a surpris ou marqués particulièrement.
– La beauté des fleurs de frangipanier, les couleurs éclatantes des bougainvilliers, la splendeur des vieux arbre;
– Les paysages très variés de Big Island et les ranches avec les cowboys paniolos.
– La magnificence de la forêt pluviale avec ses densités de verts, ses ruisseaux, ses chutes, ses enchevêtrements;
– Les plages de sable et celles de lave, la force vive et l’écume des vagues, les couchers de soleil inoubliables;
– La découverte de l’histoire dramatique du peuple hawaïen;
– La gentillesse des gens;
– Le fait que la notion de plage privée n’existe pas, même pour les grands hôtels, les aménagements de bassins peu profonds, avec des murs de lave pour permettre la baignade aux handicapés;
– Les pancartes signalant les zones d’évacuation en cas de tsunami (un tsunami tous les dix ans environ), ce qui est rassurant, et le système d’alerte et de surveillance mis en place depuis 1948;
– Les fruits et les légumes tropicaux;
– La préservation des espèces.

Et les volcans bien sûr!