HO! HO! mais pas du père Noël

Comment pouvons-nous inculquer aux prochaines générations des notions telles que le respect et l’honnêteté lorsqu’on remarque quotidiennement des infractions et des manquements flagrants dans nos sociétés permissives, que ce soit dans les domaines de la politique, des arts, de la finance et du sport ?

Les exemples ne manquent surtout pas

Au cours d’un match de football (soccer), la démonstration de cet état de fait est malheureusement apparente. Combien de fois voyons-nous chuter un joueur sans qu’il soit touché ou un autre feignant une blessure « gravissime » suite à un contact avec des douleurs qui semblent létales, mais simulées pendant une minute pour attirer le regard de l’arbitre afin qu’il donne une punition à l’antagoniste? « Certains pensent que le football est une question de vie ou de mort… je peux vous assurer que c’est bien plus important », nous dit ironiquement Bill Shankly. Au hockey, on frappe durement et sans avertissement un adversaire et le joueur fautif vocifère contre l’arbitre qui lui donne une punition pourtant hautement méritée. Quelles belles façons de montrer à des millions de spectateurs y compris les enfants qui chérissent ces héros, un sens à la conformité des règles de la morale et de la loyauté!

En arts, des droits d’auteur sont parfois bafoués et les critiques dénigrantes foisonnent. En politique et dans la société en général, des individus démentent avec vigueur des paroles offensantes qui auraient été dites ou des gestes malencontreux qu’ils auraient commis, pour se confondre en excuses publiques quelque temps après. En avouant leurs méfaits, leurs renommées sont indubitablement entachées et la méprise connue de tous. « Le plus difficile n’est pas d’être un honnête homme, mais de persister à l’être », confirme avec justesse Edme de la Taille de Gauberton.

Il va de soi que les élus, vedettes de sport, acteurs sont continuellement sollicités et poursuivis. Ils sont harcelés de toutes parts par des admirateurs fanatiques et des paparazzis extrémistes qui cherchent obsessionnellement leur attention et récoltent avidement chacun de leurs gestes et paroles. Bien qu’il soit très possible devant tant de pressions et de constants regards qu’un mot soit échappé, qu’un énoncé ou un geste soit interprété de différentes façons, il n’en demeure pas moins qu’une petite gêne est parfois nécessaire, et ce de chacun des deux côtés.

Il faudrait aussi avoir recours plus souvent au dictionnaire pour mieux saisir le sens de certaines expressions. Effectivement, « les mots, comme les armes, partent parfois tout seuls » (Daniel Pennac) et causent des torts qui sont dans quelques occasions très nocifs.

Ho Ho

Certains gestes Honteux Horripilent la majorité. Bien qu’il soit Honorable de dire la vérité après coup (ou après coût $$) et de présenter des explications et des excuses, il n’en demeure pas moins que le geste mal Honnête initial a été causé et dans bien des cas a entraîné des préjudices Houleux ou Horribles. Honnissons cette expression Hostile « Mentez, mentez toujours il en restera quelque chose » (Voltaire). Dans le dictionnaire Larousse, le mot « Honneur » suit le terme « Honnêteté » : toutefois et ce douloureusement, ceux-ci sont suivis de près par les mots « Honte » et « Horreur ». En ce temps de réjouissances, assurons-nous que l’honnêteté est la meilleure politique comme nous l’a affirmé Emmanuel Kant. On se souhaite un monde meilleur.

Auteur de l'article