Le 24 juin, au Centre de plein air Roger-Cabana, ont eu lieu les festivités à l’occasion de la Saint-Jean-Baptiste. Cette année, mère Nature était de la partie : en contraste avec l’été dernier où la pluie avait causé l’annulation de l’événement, les Hippolytois ont eu droit à une Fête nationale digne de ce nom sous le soleil !

 

Dès 15 heures 30, il y avait de l’action au Centre de plein air ; la pétillante Kalimba a lancé les festivités avec sa bonne humeur contagieuse et toute l’énergie qu’on lui connaît. De nombreuses familles s’étaient déjà installées sur la pelouse, et les enfants interagissaient avec Kalimba, chantant avec elle et répondant à ses questions. L’après-midi s’est ainsi déroulée sous le signe du plaisir, pour les petits et les grands! Comme chaque année, un service de navette était offert afin de pallier le manque d’espaces de stationnement disponibles.

 

Beaucoup à voir, à faire et… à déguster!

En plus du divertissant spectacle, il y avait sur place plusieurs jeux gonflables colorés qui ont manifestement fait le bonheur des jeunes et ceux qui le désiraient pouvaient se faire maquiller. Quelques kiosques de commerces du coin et d’organisations locales étaient également établis sur le site. On retrouvait enfin un service de bar et des hot-dogs et hamburgers étaient servis pour calmer les fringales. Sans surprise, plusieurs ont profité du « stand » de crème glacée, question de se rafraîchir un brin ; la chaleur était définitivement au rendez-vous!

 

La programmation du soir

C’est aux environs de 18 heures que le terrain du Centre de plein air a commencé à véritablement se remplir. En effet, une fois l’heure du souper terminée (pour plusieurs, du moins), le soleil était sur le point d’être remplacé par une agréable tiédeur ambiante ; tout était en place pour une soirée prometteuse.

 

 

 

 

 

 

À 19 heures, la formation hippolytoise Casajam a enflammé la scène avec sa prestation des plus festives, interprétant de nombreux classiques qui ont enchanté les spectateurs. Après avoir bien réchauffé la foule, Casajam a quitté la scène pour faire place aux Tireux d’Roches vers 20 heures 30. Les membres de ce joyeux groupe, qui fut fondé à Saint-Élie-de-Caxton en 1998 et compte maintenant six albums à son actif, ont entonné des titres issus du folklore québécois, invitant ainsi le public à danser au rythme de leurs nombreux instruments de musique.

 

 

 

 

 

 

 

La soirée fut bouclée tout en beauté grâce aux grandioses feux d’artifice qui ont illuminé le ciel de Saint-Hippolyte de mille et une couleurs vives, sous les yeux émerveillés des jeunes et des moins jeunes. La Fête nationale 2019 à Saint-Hippolyte, c’est réussi! À l’année prochaine !