• Accueil
  • >
  • Article
  • >
  • La table du roi Salomon de Luis Montero Manglano

La table du roi Salomon de Luis Montero Manglano

Voici un roman enlevant d’une érudition vive et joyeuse. L’auteur, Luis Montero Manglano, est un jeune professeur d’histoire de l’art et d’histoire médiévale qui compte déjà cinq romans à son actif. La table du roi Salomon est le premier volet d’une trilogie intitulée Corps royal des quêteurs, dont on attend avec impatience les deux autres tomes, déjà parus en Espagne.

Le point de départ de l’intrigue est historiquement documenté : les déprédations qui ont frappé le patrimoine artistique du royaume d’Espagne au cours du XIXe siècle. L’auteur imagine un Corps royal des quêteurs, organisme secret relevant du service d’archéologie de l’État, dont la mission est de retrouver par tous les moyens les œuvres spoliées. Le personnage principal, Tirso Alfaro, jeune universitaire désabusé, témoin du vol d’une œuvre d’art dans le musée anglais qui l’emploie, sera alors amené à entrer en contact avec l’organisme mystérieux et en deviendra l’un des « quêteurs ». Dès les tests d’aptitude subis par Tirso, l’aventure s’enclenche et les péripéties rebondissent, le lecteur se retrouvant dans une quête à la Indiana Jones. À la différence notable des Code da Vinci et consorts, le but de la quête est purement archéologique et historique. Du reste, comme le répètent certains personnages, l’important n’est pas de trouver, l’important est la quête. « Seul le mystère nous fait vivre », telle pourrait être la maxime des quêteurs. Et c’est finalement la recrue du groupe, le « bizuth », c’est-à-dire Tirso lui-même, qui entraînera ses collègues dans la quête fascinante de la table du roi Salomon, celle qui contient le schem-hame-phorash, le Nom des Noms.  Toutefois, les quêteurs devront aussi affronter un dangereux chercheur, Joos Gelderohde, criminel érudit mais d’une violence sanguinaire. Les quêteurs finissent par trouver l’objet si convoité et si bien gardé, la fameuse table, au cours d’un finale épique et grandiose.

La table du roi Salomon est un habile mélange d’aventure et de suspense, où humour et amour se côtoient dans un récit où le suspense de la quête tient vraiment le lecteur en haleine. Saluons la traduction de Claude Bleton chez Actes Sud.

Auteur de l'article