• Accueil
  • >
  • Article
  • >
  • Le bac brun entre dans sa deuxième phase d’implantation

Le bac brun entre dans sa deuxième phase d’implantation

Le 15 février dernier, la population de St-Hippolyte était invitée par la municipalité à une troisième rencontre d’information sur la « collecte à 3 voies » et plus précisément sur le bilan de la première année d’implantation des bacs bruns pour le compostage.

Les bacs bruns seront obligatoires au Québec en 2020 alors qu’il sera interdit d’enterrer les matières organiques. L’enfouissement des déchets génère des gaz à effet de serre qui contribuent à la pollution de la planète.

 

Un excellent bilan

Durant les six derniers mois de 2017, environ 40% des foyers hippolytois ont adopté le bac brun en y déposant 455 tonnes de matières organiques, soit une moyenne de 48 kg par personne. L’objectif de 300 tonnes pour une première année d’implantation est donc largement dépassé. Ces tonnes de matières déviées de l’enfouissement ont rapporté $750,000 à la municipalité sous forme de redevances gouvernementales.

À titre comparatif, ces résultats dépassent ceux de St-Colomban (40 kg/personne) mais se situent en-dessous du rendement de Prévost (76 kg/personne). Notons que ces deux municipalités ont déjà complété leur deuxième année d’implantation du bac brun.

La direction de la municipalité est confiante que la population qui n’a pas encore pris le virage du compostage le fera en 2018 ou 2019. Le maire Bruno Laroche a d’ailleurs rappelé que cette même résistance au changement avait été observée il y a une dizaine d’années avec l’implantation des bacs bleus pour le recyclage. Or aujourd’hui, St-Hippolyte est donnée en exemple comme municipalité modèle pour le recyclage.

 

Les Petits ambassadeurs

Afin de promouvoir l’utilisation du bac brun, la municipalité a décidé de faire équipe avec l’école primaire Des Hauteurs qui a déjà un projet éducatif valorisant la nature. Ainsi, la directrice de l’école, Marie-Claude Gaudreault, a présenté les 8 élèves qui seront les visages de cette campagne de promotion. Ces élèves ont été sélectionnés dans le cadre d’un concours scolaire dans lequel ils devaient décrire leurs motivations à être les jeunes ambassadeurs du compostage. Devant l’auditoire, chacun d’entre eux est venu dire pourquoi le compostage est si important.

Nous reverrons donc ces jolies frimousses dans les mois à venir sur des panneaux routiers, sur la page Facebook et le site web de la municipalité. Ils seront des modèles pour la communauté.

 

Trucs et astuces

Dans la dernière partie de la rencontre, Geneviève Simard, responsable de l’environnement pour la municipalité, a présenté différents moyens pour faciliter l’utilisation du bac brun. L’auditoire présent a aussi partagé quelques trucs et astuces. Plusieurs de ces informations se retrouvent dans le « Guide des collectes 2018 » qui a été posté avec le compte de taxes, de même que sur le site web de la municipalité (www.saint-hippolyte.ca) sous l’onglet « Collecte à 3 voies ».

Parmi quelques trucs, mentionnons le fait de tapisser l’intérieur du bac brun de cartons ou de journaux pour éviter le compactage et l’adhérence aux parois, et l’achat de sacs en plastique compostables qui sont certifiés BNQ.

Auteur de l'article