En affirmant qu’un individu se berce d’illusions, on assume presque automatiquement que celui-ci s’éloigne de la réalité et rêve de vivre dans de meilleures conditions qui s’avèrent parfois très difficiles à atteindre.

On pourrait donc facilement associer la notion d’illusion avec un espoir désavoué ou un rêve qui ne pourra pas se réaliser. Et pourtant, l’illusion devrait être considérée comme un des principes moteurs ou une des bases essentielles pour éveiller l’inspiration et, par extension, pour imaginer différentes formes d’œuvres d’art.

 

Illustrations d’illusion

Loin d’entreprendre une étude tératologique ou psychologique sur ce concept d’imagination, qu’est-ce qu’une illusion ? Ce mot vient du latin elludere qui signifie une action de « jouer avec » ou « entrer dans le jeu », c’est-à-dire jouer avec la réalité actuelle. Une de ses définitions est qu’on tente d’illustrer de sa propre façon, sans limitation, ce que l’on ressent de la réalité : un individu cherche à créer une vision ou une image qui transpose son interprétation, son émotion ou son mirage à une certaine vue de la (sa) réalité ou vérité. « L’illusion est trompeuse, mais la réalité l’est bien davantage », nous a dit Frédéric Dard.

 

Les arts

La maîtrise d’un art est de transposer une appréciation à ce que quelqu’un souhaite croire ou voir par rapport à la réalité. Par exemple, la peinture des impressionnistes et des expressionnistes est, par l’essence même de l’origine de leurs noms, une illustration basée sur une illusion d’une situation réelle. Bien d’autres mouvements ou écoles comme le cubisme, les graffitis ou le postmodernisme utilisent l’illusion pour exprimer leurs vues. L’architecture moderne est un autre exemple concret des conséquences de faire appel à cette notion avec ses illusions d’optique (trompe-l’œil) et le choix de matériaux, donnant l’impression que le tout est éphémère et pourrait s’effondrer à cause de la légèreté de conception.

Le cinéma, quant à lui, représente dans la vaste majorité des cas, une illusion de ce qu’est, ce qui a été ou devrait être la vie basée sur une fausse apparence matérielle ou morale. L’utilisation de différentes formes de sons, effets spéciaux, déguisements et images amplifie cet effet. Le théâtre et le roman exigent particulièrement beaucoup d’imagination de la part de l’auteur qui tente de captiver l’attention de son public en créant une illusion de ce que pourrait être une orientation, une situation ou une vie. C’est cette inclinaison de l’artiste vers l’escamotage et l’illusion qui transforme la substance de l’art qu’il utilise. « Les grands artistes sont ceux qui imposent à l’humanité leur illusion particulière », a affirmé Guy de Maupassant.

 

Conclusion

L’illusion dans les arts est loin d’être négatif, élusif, corrosif, oisif, mais agit plutôt comme un catalyseur pour exprimer son sentiment, émotion ou avis. « Les illusions perdues sont des vérités trouvées » (Eduard Douwes Dekker dit Multatuli) pour lesquelles on doit s’adapter.

 

Source : Wikipédia; eveno