• Accueil
  • >
  • Article
  • >
  • Mon chat urine en dehors de la litière, quelle galère!

Mon chat urine en dehors de la litière, quelle galère!

Dans le palmarès des maladies qui enragent littéralement les propriétaires, l’incontinence urinaire est située en haut de la liste! Ce comportement déplaisant, qui n’est pas en soi une maladie, mais bien la résultante d’un déséquilibre, engendre énormément de frustration et de colère auprès de tous les occupants de la maison. Régulièrement, ces derniers auront cherché à comprendre ou modifier certains aspects de la vie de leur chat avant de venir nous voir. Ils auront pris conseil d’amis, d’Internet, d’un commis à l’animalerie, mais rarement d’un vétérinaire. Et quand rien ne fonctionne, c’est souvent en désespoir de cause, arrivés au bout de leur capacité de tolérance que nous rencontrons ces propriétaires désespérés. Les plus patients seront vus en consultation, mais les autres demanderont de procéder à l’euthanasie de leur chat, croyant véritablement qu’il n’y a aucune solution à cette situation invivable.

 

Comme les animaux ne parlent pas, il est très difficile pour eux de nous signifier un état de douleur, de souffrance psychologique ou d’émotions fortes via le langage verbal. C’est donc à travers leurs comportements que les animaux communiquent entre eux et c’est ainsi qu’ils procèdent avec nous. Lorsqu’un chat vit un état d’insatisfaction, de douleur ou de souffrance, il peut communiquer par deux manières : en arrêtant de se nourrir et jeûner ou en effectuant de l’incontinence urinaire/fécale à des endroits prédéterminés.

 

Ces endroits seront judicieusement choisis en fonction de votre attachement personnel à ces endroits ou objets de par les odeurs qui persisteront dessus. Lorsque votre chat décide d’uriner ou de déféquer sur votre fauteuil préféré, dans votre sacoche ou sur votre lit, il pense sincèrement que vous porterez attention plus rapidement à son inconfort et que vous l’aiderez dans son déséquilibre. Votre chat n’a aucune intention de vengeance, de méchanceté ou de nuisance. Il souffre physiquement ou psychologiquement et tente vainement de vous envoyer un message clair par les objets qui vous tiennent à cœur…

 

À partir du moment où ce comportement se manifeste, il est important de consulter rapidement. La consultation sera axée à comprendre précisément votre situation et d’orienter les tests en fonction des conditions médicales physiques qui peuvent expliquer les agissements de votre chat. Notre travail est d’abord de vérifier les « causes physiques » pour ensuite envisager une « cause psychologique ».

 

Il est important de garder en tête que vous venez rencontrer un vétérinaire et non un magicien. Il n’existe malheureusement pas de formule magique pour démystifier le ou les facteurs qui engendrent ce comportement indésirable. Un cheminement logique et professionnel est essentiel pour avancer dans cette situation. Il se peut qu’une banale infection soit à l’origine du comportement comme il est aussi possible que nous soyons en présence d’un chat stressé et frustré d’un aspect de son quotidien (ex. : acquisition d’un chiot). Dans la prise en charge de ces problématiques, une attention immédiate a souvent tendance à offrir de meilleures chances de résolution. Plus le problème est chronique et avancé, plus le débroussaillage sera long et complexe.

 

Être vétérinaire, c’est aussi être l’interprète entre le propriétaire et son animal. Nous sommes là pour vous aider à vivre une relation durable et agréable avec votre animal. Et dans ce genre de problème, notre intervention est nécessaire et absolue. N’hésitez pas à communiquer avec nous.

Auteur de l'article