Petit quiz sur la maladie de Lyme

La maladie de Lyme se transmet assurément lorsqu’une tique a piqué votre chien/chat/furet. *FAUX*
À ce jour, quatre espèces de tiques frôlent notre sol québécois et seule l’espèce Ixodes Scapularis est vectrice de la bactérie de Lyme. Environ 15 % des tiques résidant au Québec font partie de cette espèce. Et de ce lot, environ 10 % peuvent transporter la bactérie.

Si votre animal est piqué malencontreusement par une tique du chevreuil (Ixodes), il sera automatiquement atteint de la maladie de Lyme. *FAUX*
Les tiques sont des parasites lents. Lorsqu’elles montent sur un hôte potentiel, elle prendra plusieurs jours avant de se dénicher un endroit chaud, discret et humide pour piquer. Une fois son appareil buccal implanté dans la chair de son hôte, plusieurs heures (en moyenne 24 à 72) seront nécessaires pour infecter le sang de l’hôte. Ainsi, si la tique est petite et que son réservoir est vide lorsqu’elle est détectée, il se peut qu’elle n’ait pas eu le temps de transmettre la bactérie à votre animal. Un test sanguin permettra de le savoir.

Si vous trouvez une tique sur votre animal, le mieux est de l’enlever et s’en débarrasser. *FAUX*
L’enlever oui, s’en débarrasser, non. Si vous enlevez une tique à votre animal, sachez qu’un service d’analyse est disponible via votre clinique vétérinaire. Ainsi, nous aurons une statistique quant à son espèce, son statut vectoriel et la progression des maladies dans votre secteur.

La meilleure protection pour se prémunir contre la maladie de Lyme est de combiner un vermifuge efficace à une vaccination. *VRAI*
Le vermifuge contre les tiques est une priorité pour tout animal qui sort dehors. Dites-vous bien que les tiques se tiennent sur des brindilles surélevées. Ainsi, il peut en avoir dans une petite plate-bande de jardin et sur votre hémérocalle préférée… Le vermifuge est complet dans son action. Il enraye et tue les tiques dans un délai rapide (en moyenne 12 heures) et évite que votre animal ne vous rapporte des petits amis qui pourraient vous piquer à leur tour. Nous devons le commencer dès qu’il fait au-dessus de 4 °C et le cesser en bas de cette température. Ainsi, nous traitons généralement de fin mars à début décembre.
La vaccination contre la maladie de Lyme évite le développement de la maladie dans le système de votre chien. Elle ne tue pas le parasite, elle n’empêche pas que cette tique se reproduise et continue son cycle de vie. Et elle n’évite pas non plus que votre chien attrape des tiques. La vaccination est recommandée pour les animaux qui voyagent dans des zones endémiques, qui ont un pelage très difficile à explorer et qui ont un mode de vie à risque. Elle est une bonne combinaison au protocole de vermifugation de première ligne.

Les meilleures informations relatives aux médicaments préventifs et sur la vaccination de mon animal se retrouvent sur le web. *FAUX*
C’est à votre vétérinaire de répondre à ces questions. Il est la personne la mieux outillée à connaître ses antécédents médicaux, ses sensibilités aux molécules et le niveau de risque que vous devez protéger. Il est aussi celui qui détermine la meilleure prévention selon les divers produits disponibles à ce jour.

Auteur de l'article