Un couple hippolytois remporte le premier prix et le prix Coup de cœur du public du plus  important concours amateur de châteaux de sable au monde

 

Ne demandez pas à Rachel Rocheleau et Mike Beaupré où ils vont en vacances. La réponse sera sans aucun doute « Là où il y a du sable! »

C’est un peu par hasard que leur tournée du Canada en moto les a menés aux Îles-de-la-Madeleine durant le concours amateur des Châteaux de sable, il y a maintenant plus de douze ans. Curieux et volontaires, ils se sont inscrits à l’activité pour le simple plaisir de participer. Bien que leur premier château se soit écroulé, leur passion était née. Depuis, ils ont participé chaque année à ce concours où ils ont notamment remporté le Premier prix et le prix Coup de cœur du public en 2017.

Jusque dans leur cour

 

Avec le temps, ils ont peaufiné leur technique, participé à des « classes de maîtres » et développé leur style. Ils ont participé à quatre concours cet été au Québec et en Ontario. Mais ils ne se privent pas du plaisir de « jouer dans le sable » en vacances ou lors d’un weekend. Citoyens de Saint-Hippolyte depuis 25 ans, ils ont même aménagé un carré de sable dans leur cour pour s’adonner à leur passe-temps sans avoir à se déplacer. Il faut dire que la discipline de sculpture sur sable compte plus de bagages qu’eux, surtout pour les compétitions. Sceaux, bacs, pelles et truelles de différents formats les accompagnent un peu partout.

De la créativité et de la minutie

« C’est une activité très complète, qui allie un volet créatif et artistique lors de la conception et un aspect très physique, surtout au début du projet où il faut pelleter le sable, ramener de l’eau et compacter. Elle nécessite aussi beaucoup de minutie pour la finition », explique le couple qui se complète bien autant dans la vie que dans le sable. Ils réalisent leur œuvre à deux, alors qu’il est souvent permis dans les concours amateurs d’avoir une équipe composée de cinq à sept personnes.

Une passion qui se partage

Par nature, les œuvres de sable sont éphémères et doivent être complétées dans la même journée. « Il n’y a pas de tristesse lorsque l’eau engloutit notre œuvre. Au contraire, ça donne souvent lieu à des moments magiques », indique Mme Rocheleau en montrant la photo d’une de leurs œuvres encore intacte, même entourée d’eau. Leur passion provoque aussi des contacts avec les autres sculpteurs et avec le public. Généreux de nature, ils n’hésitent pas à donner des trucs aux personnes intéressées et particulièrement aux enfants, qui s’émerveillent devant leurs sculptures. Ils intègrent aussi les logos de l’endroit où ils logent, d’organismes liés à la thématique et de différents partenaires de l’événement en guise de remerciement.

Un prix Reconnaissance

C’est sans doute parce qu’ils partagent la même générosité et la même chaleur humaine que les Madelinots les ont en quelque sorte adoptés. En 2016, lors de la 30e édition du concours des Châteaux de sable, ils ont reçu un prix Reconnaissance, généralement décerné aux résidents des Îles. Rachel et Mike sont visiblement très fiers de cette reconnaissance qui enracine les liens qu’ils ont tissés là-bas. Leur nom d’équipe, Think big, est loin de l’arrogance et de la compétition féroce. C’est plutôt l’objectif de se surpasser qui les anime.

Du sable à la neige

Pour transposer leur passe-temps durant la saison froide, ils ont commencé à faire de la sculpture sur neige. Ils ont aussi quelques projets en tête pour partager leur passion. Bien que Saint-Hippolyte ne soit pas dotée de plages de sable à perte de vue, l’engouement pour la sculpture sur sable semble y être contagieux. Si Rachel Rocheleau et Mike Beaupré sont mordus de compétitions amateurs, ils partagent cette activité avec Mélineige Beauregard, également de Saint-Hippolyte, sculpteur professionnel sur sable, neige et glace de renommée internationale. À voir leurs yeux qui s’illuminent en parlant de leur passion, leur enthousiasme devient communicatif et donne envie d’aller jouer dans le sable nous aussi.