• Accueil
  • >
  • Article
  • >
  • Réponses de Naömie Goyette, candidate libéral dans Prévost

Réponses de Naömie Goyette, candidate libéral dans Prévost


   

 1. Que souhaitez-vous que les résidents de Saint-Hippolyte sachent à votre sujet ?

Je suis comme vous. Contrairement à d’autres, je ne souhaite pas être ministre ou chef de parti. Étant mère de famille, entrepreneure et bénévole au sein d’organismes communautaires, je n’ai pas d’ambition plus grande que celle de me battre pour les citoyens de la circonscription de Prévost. J’ai grandi dans les Laurentides, je suis ici chez moi. Je ne croyais jamais que je deviendrais un jour une politicienne, mais je suis d’avis que si on veut améliorer notre société, ça commence par l’implication et le don de soi. La politique nous donne les outils nécessaires afin de mettre en marche de grands projets de société. Elle permet, si utilisée à bon escient, de contribuer à améliorer la qualité de vie de tout un chacun.

Vous verrez, je ne suis pas une candidate conventionnelle. Les deux dernières années à parfaire mes connaissances politiques m’ont permis de poser un regard neuf sur les enjeux d’ici et d’arriver avec des propositions réalistes et terre à terre. Je me bats toujours pour nos intérêts, et ce dans le plus grand respect de mes valeurs. Toutes les générations sont importantes pour moi et particulièrement nos jeunes et nos aînés.

J’ai 31 ans, je déborde d’énergie, j’aime travailler fort et je souhaite apporter un vent nouveau dans les Laurentides. Il faut parler fort pour se faire entendre à Québec. Ça tombe bien, j’ai la voix qui porte! Permettez-moi d’être cette voix, votre voix, car dans les Laurentides, notre priorité, c’est notre qualité de vie!

 

      2. Selon vous, quels sont les enjeux de société qui préoccupent prioritairement les Hippolytois ?

Les Hippolytois se démarquent par leur implication citoyenne au sein d’associations de lacs. Les enjeux environnementaux sont particulièrement importants pour les citoyens qui décident de s’établir en pleine nature. Parmi les sujets prioritaires, on parle notamment de plantes exotiques envahissantes et de la protection des berges et de l’eau.

Un autre enjeu qui préoccupe les Hippolytois est celui de transport. Une voie de contournement à la fois pour réduire les inconvénients dus au passage des camions lourds, mais aussi pour désengorger des secteurs à congestion tels que le rond-point de la Focaccia à Saint-Jérôme est à considérer. Évidemment, il y a aussi les enjeux en lien avec nos aînés, la santé et l’éducation qui nous touche tous et c’est pourquoi je proposerai, au cours de la campagne, des initiatives régionales afin de répondre à nos besoins. En terminant, l’Internet haute vitesse est un service vital dont tous les citoyens devraient jouir pleinement.

 

      3. Comment défendrez-vous ces enjeux si vous êtes élu(e) député(e) provincial ?

Fidèle à mes principes, je défendrai ces enjeux avec vigueur et passion pour honorer la confiance de mes concitoyens. Je vais me battre pour concrétiser chacun des engagements que nous prendrons ensemble. Je vais parler fort, vous tenir au courant et travailler pour transformer les enjeux actuels en dossiers réglés. Mais ce n’est pas tout. Je vais continuer d’être très présente sur le terrain après l’élection, car je veux participer à de la politique de proximité, de transparence, de dévouement et de collaboration afin de bien représenter tout le monde, et ce de façon proactive et en continu pour les quatre prochaines années.