En ces temps préélectoraux où nombre d’électeurs restent encore indécis, Qui boira verra! décide de leur faire un clin d’œil en associant chaque parti à un vin. Et que de bons, promis! Libre à vous alors de compléter votre magasinage électoral dans le plaisir (et l’ivresse!). Moins lourd qu’un débat des chefs, l’ADN d’un parti livré en millilitres. Et enfin, que pour une trop rare fois, riment ludique et politique..!

 

Parti libéral du Canada

 

Château St-Thomas, vallée de la Bekaa, Liban, 2011, +927830, 26 $

Véritable ode au multiculturalisme ambiant, ce vin libanais d’inspiration bordelaise vous comblera assurément de ses huit printemps. Classicisme dans le style, prestance et assurance en son coffre, un vin à parfaite maturité qui saura à coup sûr vous rallier. Cab, merlot, syrah, preuve encore une fois qu’en la vallée de la Bekaa, avec le vin, on ne badine pas! Inch’Allah!

 

 

 

 

Parti conservateur du Canada

 

Mission Hill, Five Vineyards, Cabernet/merlot, Vallée de l’Okanagan, Canada, 2016, +10544749, 17,95 $

Terriblement efficace, sans flafla et droit au but. Du fruit, de l’intensité, du bois. 1-2-3, What you see is what you get and it comes from west! Calqué sur le modèle américain, le sucre et les dollars en moins. De la dégaine et une sacrée aubaine! Un vin qui ne réinvente pas la roue, mais qui la fait tourner, vitesse grand V!

 

 

 

 

 

Nouveau parti démocratique

 

La cuisine de ma mère en vacances à Gaillac, Nicolas Grosbois, Gaillac AOC, 2018, +13349800, 19,80 $

Mention spéciale tout d’abord pour le nom, original et champ gauche tout comme son contenu! De duras et de braucol composant 50 % de la cuvée, il est complété par du merlot et de la syrah. Original, rafraîchissant, savoureux et qui plus est bio! Un vin et une région qui gagnent à être connus, pour tous ceux qui désirent sortir des sentiers battus.

 

 

 

 

Bloc québécois

 

Vignoble du Marathonien, vin blanc, Seyval, Vin du Québec IGP, 2018, +11398325, 14,95 $ 

Tout d’abord, oubliez le patriotisme, on ne boit pas quant à moi en brandissant son drapeau. Le bon ‒ pour un vin québécois ‒ je n’achète pas. Mais le bon et EN PLUS c’est québécois et me voilà! À force de s’acharner, voici ce marathonien arrivé. Et le seyval dompté. En ces rudes contrées, il y avait tant à faire, à défricher. Et le résultat en est d’une désarmante simplicité. Frais, réjouissant et digeste, un beau p’tit vin qui goûte le travail, la fierté, les fleurs, la McIntosh et les jours d’été.

 

 

 

 

Parti vert du Canada

 

Pascal Doquet, Horizon, Blanc de blancs, Champagne AOC, +11528046, 59,50 $

Oubliez un instant les grandes marques, la Veuve et la Mouette en tête, qui commanditent, aseptisent et inondent le marché de bulles au mieux honnêtes (et à fort prix!), mais sans angle, sans personnalité. Un vent de renouveau souffle désormais sur la Champagne et le mouvement est là et bien enraciné! Celui du retour aux sources, au terroir, à l’origine. Et du haut de ses dix petits hectares cultivés en bio, Pascal Doquet, amoureux de sa terre et de ses vignes, incarne à lui seul l’authenticité, l’élégance, la vérité. Un vrai champagne de signature! Celui d’un vigneron et de son terroir. Que mes amis, ça fait du bien à boire.

 

 

 

Parti populaire du Canada

 

Fattoria Estense, 8 ans, Vinaigre balsamique de Modène IGP, environ 7,99 $ les 250 ml chez tous les bons détaillants

Un balsamique d’un si parfait dosage de sucrosité et d’acidité, et à si petit prix, qu’il vous fera crier ‒ et ce sans même y penser ‒liberté! La bouteille est de plus munie d’un pratique goulot d’étranglement qui prévient les débordements et les gâchis. À utiliser quand bon vous semble et avec parcimonie! À tous, bon appétit!