• Accueil
  • >
  • Article
  • >
  • Société de généalogie des Laurentides Reconnaissance pour Antoine Michel LeDoux

Société de généalogie des Laurentides Reconnaissance pour Antoine Michel LeDoux


Photo : Pierre A. Giroux

Des membres de la SGL : Lisyanne Brunet, Jean-Charles Hovington, Robert St-Jean et Mariette Costin, en compagnie du récipiendaire.

 

Le journaliste, chroniqueur et historien hippolytois Antoine Michel LeDoux a été honoré lors de l’Assemblée générale de la Société de généalogie des Laurentides, le 27 avril pour sa généreuse contribution à cet organisme.

 

Par ce prix de reconnaissance, la Société de généalogie des Laurentides voulait souligner chez lui, l’importance qu’il accorde à animer l’histoire vécue, parfois difficile, des familles de nos prédécesseurs. Plus que des récits de vie romancés, cet historien s’assure de la validité historique des personnages, des noms, des dates, des lieux et des événements qui sont corroborés dans des recherches généalogiques poussées.

 

 

 

Généalogie et patrimoine, des pairs inséparables

« La mémoire est une faculté qui oublie! », rappelle cet historien chevronné, professeur universitaire, conférencier, auteur de nombreux ouvrages pédagogiques et journaliste au journal Le Sentier depuis cinq ans. « Et, elle nous joue parfois des tours, conclut-il, souriant. Il suffit de faire relater un événement qui a été vécu par plusieurs membres d’une même famille pour constater comment chacun l’a perçu et le raconte à sa façon. Nos connaissances du passé sont teintées de notre ressenti. Si nous avons été parmi les aînés des familles, nous nous rappelons plus facilement le vécu avec les grands-parents, nos parents, nos tantes, nos oncles. Si nous sommes parmi les cadets d’une famille, bien des personnes sont parfois disparues ou se sont éloignées du réseau familial. Leur souvenir est moins présent. Les recherches généalogiques deviennent alors indispensables pour replacer la chronologie d’un vécu familial ».

Collaboration des « anciens »

De précieux collaborateurs au récipiendaire, Pierre A. Giroux et Claude Latour. Photo : Robert St-Jean

 

Être généalogiste, c’est chercher une aiguille dans un tas de foin, vous diront les plus expérimentés. Imaginez, comment se retrouver devant la multitude de personnes qui, parfois, portent les mêmes prénom et nom ? Prenez par exemple, au Québec, des Joseph et des Marie, il y en a eu au moins un par famille, et cela à chaque génération. Lorsqu’il y a 15 familles qui portent le même nom, alors, il faut se donner des repères solides pour identifier. Par chance, à la Société de généalogie des Laurentides, les nouveaux participants et les réguliers peuvent compter sur des personnes d’expérience qui, généreusement, donnent de grands coups de pouce aux investigations. Ces derniers connaissent bien les moteurs et logiciels de recherches qui nous aident dans les démarches possibles. De plus, régulièrement, les responsables de cet organisme donnent des formations et proposent des outils pour faciliter nos recherches.

 

 

Joie des découvertes

« Ce sont des passionnés de découvertes, affirme Pierre A. Giroux qui fréquente régulièrement le local au sous-sol des Galeries des Laurentides, annexe de la bibliothèque Charles E. Garneau. Moi-même, j’y ai fait de belles recherches sur ma famille. Parmi celles-ci, j’ai découvert, entre autres, des liens avec des familles hippolytoises, ce qui m’a permis d’identifier des noms de personnes inconnues sur des photos anciennes et de renouer avec les descendants de ces familles qui habitent encore Saint-Hippolyte. Le monde est petit parfois, lorsqu’on s’intéresse à l’autre, près de nous! »

 

Si vous avez le goût de tenter l’aventure, de retrouver la généalogie de votre famille, les coordonnées de la Société sont le 500, boulevard des Laurentides à Saint-Jérôme, 450 553‑1182, selon des heures d’ouverture que vous pouvez consulter à l’adresse suivante : sglaurentides.org