Soleil, soleil, montre tes rayons…

Ensoleillées, humides et chaudes, voilà ce qui qualifie bien les dernières semaines. Tout comme nous, nos animaux souffrent également de ces hausses de température. Ils peuvent même développer ce que l’on diagnostique comme un « coup de chaleur ». Comment le prévenir, le détecter et le gérer ?

Pour commencer, il est important d’examiner l’environnement dans lequel votre animal passe la majorité de son temps. Évaluez l’humidité, l’ensoleillement, l’air climatisé et les courants d’air permanents et modifiez ces paramètres au besoin ou changez votre animal de pièce.

Ensuite, sachez que votre animal est plus à l’aise lorsque vous ne le rasez pas durant les grandes chaleurs. Le pelage constitue un isolant d’air qui recouvre son corps et lui permet de ne pas souffrir des rayons directs du soleil sur sa peau. Dans l’éventualité où vous sortez à l’extérieur avec lui, offrez-lui un endroit ombragé, aéré et de l’eau fraîche en tout temps. Surtout, ne laissez JAMAIS un animal seul dans une automobile, même si les vitres sont ouvertes et qu’elle est stationnée à l’ombre et que votre absence ne dure que quelques minutes. Seul dans une voiture, un animal panique souvent et le stress augmente dramatiquement sa température corporelle.

Un « coup de chaleur » se manifeste lorsque la thermorégulation d’un animal est compromise et que sa température corporelle augmente drastiquement. Ce dernier peut démontrer des signes instantanés ou en développer un peu plus tardivement suite à l’exposition. Généralement, on remarque une respiration plus rapide, bruyante avec gueule ouverte. Les gencives de votre animal peuvent passer du rose bonbon au rouge pompier. Bien souvent, votre animal perd de l’entrain et son appétit diminue. Finalement, des vomissements, de la diarrhée, un abattement et des pertes d’équilibre sont aussi présents dans les cas plus sévères.

Il est important de réagir rapidement. Les rongeurs et petites espèces (chat) peuvent être vaporisés avec un peu d’eau et placés près d’un ventilateur dans une pièce fraîche. Les chiens peuvent être baignés dans la piscine ou dans un bain froid. Vous pouvez mettre des glaçons dans l’eau de votre animal pour le rafraîchir et optez pour des nourritures humides pendant quelques jours si votre animal lève le nez sur ses croquettes. Les nourritures en conserve ont l’avantage de contenir de l’eau pour gérer une possible déshydratation. Bien évidemment, il est toujours suggéré de communiquer avec votre vétérinaire afin de lui communiquer l’état de votre animal et obtenir des conseils. Quelquefois, une consultation sera requise afin d’évaluer la sévérité de sa condition et lui prodiguer les soins de support.

Un « coup de chaleur » est si vite arrivé… Sachez profiter du soleil intelligemment cet été!

 

Auteur de l'article