Un deuxième party musical pour Casajam Band !

Tout comme l’an dernier, c’est à la salle du Méridien 74 situé à Saint -Jérôme, que le groupe chouchou des Hippolytois, nous présentait son party Black and White 2, le 9 décembre dernier. Une soirée réussie où leurs prestations musicales furent bien appréciées, à en juger par l’accueil des spectateurs.

Casajam Band un groupe bien de chez-nous

Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce talentueux band rappelons qu’au chant et à la percussions on retrouve Michel Maynard, Christian Alin à la basse et au chant, Pierre Boudreau et Michel Boudreau à la guitare, ainsi que Alain Boudreau dont le talent à la batterie est incontestable. Leur musique à saveur rock, blues, rétro et R & B a su attirer tous les groupes d’âge sur le plancher de danse, pour le plus grand plaisir des musiciens.

Des succès musicaux indémodables 

C’est avec l’incontournable Pretty woman que la soirée est lancée, suivie de Foot Loose, qui font la joie des danseurs présents. Poursuivant avec Long train running des Doobie Brothers, Michel Maynard le « pro des bongos » nous a entraîné vers Ride Sally Ride. Au son rythmé de Little sister chanté à l’origine par Elvis Presley, Casajam nous convie  sur la piste de danse.

Certaines compositions du groupe tels que Patient, ainsi que I like that reggae furent très appréciées, car ce n’est pas la première fois que le groupe les interprètes. Avec entres autres, Fu man chu de Robert Charlebois le band termine ainsi la première partie de son spectacle. La clientèle présente a eu accès à un buffet, ainsi qu’à des tirages de prix de présences, avant de poursuivre la soirée. Pierre Boudreau a invité les gens à aller sur Facebook afin de réunir la communauté, et ainsi avoir une plus grande visibilité .

Que ce soit Le boys blues band d’Éric Lapointe, La machine à danser de la Compagnie Créole ou des intemporels Oye Como Va de Santana ou Miss You des Rollings Stone, Casajam Band sait très bien se démarquer et nous offrir un spectacle fort diversifié. Une interaction avec le public et les musiciens s’installe, signe d’une belle complicité mutuelle.

Afin de bien clôturer la soirée, Pierre nous offre une finale envoûtante avec   The messiah will come again de Roy Buchanan. Avec cette pièce instrumentale interprétée avec brio, les couples se forment, se rapprochent, le temps de savourer cette œuvre musicale.

Des projets en conclusion

Le groupe a choisi pour une deuxième année consécutive,  de faire son spectacle au Méridien 74 pour diverses raisons : C’est plus convivial, la salle est vaste et c’est familial, donc plus chaleureux. Pour 2018, des projets de souper- spectacle dans les Laurentides, des festivals et peut-être un « beach party « pour le printemps. Au moment de publier cette édition du journal, certains projets d’envergure sont en chantier. Avec leurs talents et leur détermination, nul doute que Casajam Band saura se faire entendre dans notre belle région. Pour infos on visite leur page Facebook « Casajamband »