Un geste à la fois, mai

Le défi 2019, c’est peut-être de ralentir la cadence dans le tourbillon de la vie. Prendre son temps, car en courant sans cesse nous consommons du jetable, comme ce café pris à la commande à l’auto et ce lunch sur le pouce au resto du coin.

 

Si, au contraire, nous prenons le temps de planifier lunch et café faits à la maison, cela nous permet de manger plus santé tout en économisant de l’argent et en s’occupant de l’environnement. On évite ainsi de remplir la poubelle et d’utiliser du suremballage puisqu’on rapporte le tout dans notre boîte à lunch.

 

 

 

L’idée d’un potager

En cet hiver interminable, j’ai décidé de me faire un potager. Je me suis donc fait venir des semences québécoises bien sûr! Pour m’encourager à la venue du printemps, tous les jours, je vais voir l’évolution de mes bébés, comme je les appelle. C’est fou comme la nature est belle à observer! Se rapprocher d’elle dans ce monde d’écrans nous aide à comprendre tout ce qu’elle fait pour nous et comment nous lui devons respect, car sans elle, nous n’existerions pas.

 

Un geste 100 % sans déchet

Pour ceux qui ont l’espace disponible, un potager est un geste 100 % sans déchet, sans transport, qui nous conduit de la cour à l’assiette. Et des petits fruits ou légumes frais cueillis, quel délice! Si vous avez peu de temps ou d’espace, des plants en pots ou dans la plate-bande existante s’installent très facilement. C’est une activité très intéressante à faire avec les enfants pour qu’ils comprennent d’où vient la nourriture et, tout en s’amusant, ils vous donneront un coup de main.

Auteur de l'article