• Accueil
  • >
  • Article
  • >
  • Élections Fédérales, réponses des candidats.

Élections Fédérales, réponses des candidats.


Dans le cadre des élections fédérales qui auront lieu le 20 septembre 2021, l’équipe du journal Le Sentier a communiqué avec les candidats qui se présenteront dans le comté Rivière-du-Nord afin de leur soumettre les mêmes trois questions et qu’ils puissent prendre le temps de nous répondre avant la date d’échéance de notre numéro de septembre.
Malheureusement, nous n’avons pu recevoir une réponse positive de tous les candidats, mais voici à tout le moins les réponses des candidats du Parti libéral du Canada et du Bloc Québécois.

En souhaitant que leurs réponses à nos préoccupations puissent vous éclairer.

 

Theodora Bajkin,  Candidate au parti libéral du Canada | Rivière-du-nord

 

Que souhaitez-vous que les résidents de Saint-Hippolyte sachent à votre sujet ?

Jeune femme de 24 ans, originaire du Saguenay et bachelière en droit de l’Université de Montréal, je suis présentement en train de compléter mon stage du Barreau au sein d’une institution financière canadienne pour accéder à la profession d’avocat. Mise à part ma carrière professionnelle dans le milieu juridique, j’ai également terminé des études en musique classique au Conservatoire de musique du Québec. Je m’implique dans le milieu communautaire depuis maintenant plus de dix ans où j’apprends à connaitre la communauté qui m’entoure.

 

Quels sont, selon vous, les enjeux de société qui préoccupent les résidents de la circonscription Rivière-du-Nord ?

Après avoir pris le temps de discuter avec plusieurs citoyens et électeurs de la circonscription de Rivière-du-Nord, je réalise que différents enjeux les préoccupent, que ce soit l’accès à une garderie ou un meilleur appui aux aînés, tout dépendant de ce qui les touche personnellement.

 

Des plans pour agir concernant la crise climatique, pour améliorer les soins de santé ou pour créer plus de logements abordables tout en aidant davantage de résidents à réaliser leur objectif d’accéder à la propriété sont tous des plans et des enjeux qui sont de mise. Le rapport récent du Groupe international d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) souligne l’importance d’adopter des mesures qui auront un impact réel et les résidents s’attendent à ce que des règles fortes soient adoptées pour assurer un avenir à nos générations futures. Côté santé et logement, les gens s’attendent à ce que des actions concrètes soient posées. Nous nous proposons d’appuyer l’élimination des listes d’attente dans le système de santé qui ont été allongées avec la pandémie de la COVID-19 et également d’élargir les services de santé virtuels. L’aide aux locataires pour devenir propriétaires plus rapidement et la protection des droits à l’achat d’une propriété en créant une charte des droits des acheteurs d’une propriété sont également des enjeux qui nous tiennent à cœur.

 

Comment défendriez-vous ces enjeux si vous êtes élu(e) député(e) fédéral(e) ?

Si je suis élue députée fédérale, je compte déménager dans la circonscription de Rivière-du-Nord pour être plus proche des résidents et pour m’assurer d’être à l’écoute de vos préoccupations. C’est quelque chose qui me tient beaucoup à cœur pour que je puisse garantir que vos enjeux soient défendus à la Chambre des communes de façon à ce que ceux-ci soient non seulement façonnés à ce que les Québécois veulent, mais à ce que les résidents de votre circonscription veulent que je défende également. Pour ce faire, ma question du jour reste et restera toujours : « comment puis-je vous aider ? » Parce ce que je crois sincèrement que c’est en vous écoutant que je pourrais être une meilleure députée taillée à vos besoins.

 

 

Rhéal Fortin, Candidat au Bloc québécois du Canada | Rivière-du-nord

 

Que souhaitez-vous que les résidents de Saint-Hippolyte sachent à votre sujet ?

Les Hippolytoises et les Hippolytois, comme tout le monde au Québec, ont le droit d’être représenté(e)s par un député qui adhère à leurs valeurs et qui fait siens leurs intérêts. Sans compromission! Voilà ce que je leur propose, c’est le cœur de mon bilan, le cœur de mon engagement.

 

Quels sont, selon vous, les enjeux de société qui préoccupent les résidents de la circonscription Rivière-du-Nord ?

L’environnement, le respect et le soutien de nos aîné(e)s, la relance économique post-pandémie sont des priorités incontournables. Et sans surprise, les gens de Rivière-du-Nord sont inquiets, et à juste titre, de l’administration de notre réseau de santé. Personne ne veut avoir à attendre des mois, voire des années pour une chirurgie. Personne n’a envie de passer 24 heures dans nos salles d’urgence et tout le monde devrait avoir droit à un médecin de famille.

 

Comment défendriez-vous ces enjeux si vous êtes élu(e) député(e) fédéral(e) ?

En santé, l’indifférence et l’arrogance doivent cesser. Québec gère le système de santé, mais Ottawa perçoit une bonne partie des impôts auxquels nous devons avoir accès pour financer ce système. Les transferts qui avaient été convenus pour 50 % en 1958, ont été constamment réduits et ne sont plus aujourd’hui que de 22 %. C’est inacceptable! Le Bloc Québécois se bat pour les ramener à un minimum viable de 35 % et nous n’abandonnerons pas. Et les soins à domicile doivent être supportés par un crédit d’impôt.

 

Quant aux pensions des aîné(e)s (tous les 65 ans et plus), elles doivent être augmentées de 110 $ par mois. C’est un minimum qu’on ne devrait même pas avoir à quémander. Nous croyons aussi que les prestations d’urgence (PCU/PCRE) doivent être modulées pour encourager le retour au travail.

 

Finalement, en ce qui concerne les changements climatiques, nous croyons que le gouvernement doit investir massivement pour l’innovation, la recherche et le développement. Le Québec, et particulièrement Rivière-du-Nord, est en bonne position pour devenir la batterie de l’Amérique. À nous de jouer!

Autorisé par l’agente officielle de Rhéal Fortin