Saint-Hippolyte, carrefour stratégique de développement régional

L’imposant poste de distribution électrique de l’Achigan, en activité depuis novembre 2020, montre l’importance stratégique que joue le territoire hippolytois dans le développement à venir des secteurs laurentiens, au nord et à l’est de Saint-Jérôme.

Ce nouveau complexe hydroélectrique de grande ampleur, réalisé après des études et consultations entreprises depuis 2015, alimente actuellement 12 équipements modernes dits de départs de service. Pourtant, ce site est déjà équipé de 32 équipements de départs de service afin de répondre à la demande future envisagée. C’est dire combien les projections estimées par Hydro-Québec placent cette installation de grand déploiement, au cœur du développement futur du territoire hippolytois tout comme pour celui plus au nord (Piedmont) et au nord-est (Saint-Calixte et Lanaudière). Des couloirs de transmission étant déjà en action ou prévus vers ceux-ci.

 

Développements vers le nord : lacs de l’Achigan, en Cœur et municipalité de Saint-Calixte

À vol d’oiseau avec Google Earth ou en empruntant le nouveau tracé du chemin du Roi en bordure du site, il est facile de constater son ampleur. Forêt rasée, route redressée, accessibilité accrue, l’aménagement effectué permet d’entrevoir les développements possibles : routes et développements résidentiels. Le choix de ce site, selon les études effectuées, est appelé à répondre à la croissance envisagée du domaine résidentiel du secteur nord-est du territoire hippolytois (lacs de l’Achigan, en Cœur et du Pin Rouge) tout comme à celui plus à l’est, des régions de Saint-Calixte et de Lanaudière.

 

Un choix judicieux

Dès 2015, lors des consultations auprès de la population hippolytoise, de celle de Saint-Lin et de Saint-Calixte, partie nord, deux tracés furent soumis. Les critères à l’étude étaient environnementaux : impacts sur le paysage, sur les milieux habités, les activités en place en évitant les milieux humides. Et des critères techniques et économiques tels : les contraintes du terrain, du sol, de la topographie, évitant les zones déjà en exploitation commerciale. Précisons que préalablement, dans les années 2010, une étude archéologique a été effectuée sur la présence possible d’artéfacts des Premières Nations dans les bassins versants des rivières l’Achigan et L’Assomption. Le parcours retenu avait donc comme avantage d’être éloigné des secteurs résidentiels déjà en place sur le territoire, de préserver la qualité du paysage, mais tenait compte également des besoins futurs d’ensembles résidentiels vers ces secteurs.

 

 

Objet d’une consultation

Au printemps 2016, deux tracés et trois emplacements de poste ont fait l’objet d’une consultation auprès des municipalités, des propriétaires concernés et de divers organismes du milieu.

Emplacements possibles : chemins du Roi, de la Carrière, de Kilkenny. Tous étaient au moment de l’étude, à 280 m des résidences les plus proches.

Tracés possibles : Tracé 1, (celui choisi) partie est (7 km). Traverse un milieu boisé mature, ne recoupe que quelques milieux humides, est éloigné du milieu bâti et des carrières et sablières existantes. Tracé 2, partie ouest (8 km). Traverse un milieu boisé mature, quelques milieux humides, sentiers de moto quad et équestres, mais évite des pentes. Détour pour éviter les zones d’activité de carrière et est proche du quartier Eaux-Vives.

Trois postes de 69 kV démantelés : Saint-Calixte, Saint-Lin et Saint-Hippolyte, chemin des Hauteurs.              Gracieuseté Hydro-Québec

 

Installations démantelées en 2022, poste Hydro-Québec, chemin des Hauteurs

Le poste de l’Achigan remplace ainsi les anciens postes de Saint-Lin, Saint-Calixte et Saint-Hippolyte, en bordure du chemin des Hauteurs qui seront démantelés en 2021 et 2022. Ces derniers, de puissance de 69 kV à 25 kV ne répondent plus à la demande croissante de ce secteur. Comme le met en évidence Hydro-Québec, « il s’agit pour les usagers un gain au chapitre de la qualité tant du paysage et que du service ». Le démantèlement du poste de Saint-Hippolyte est prévu pour l’automne 2022. Hydro-Québec contactera les propriétaires de terrains touchés par les travaux et ne prévoit qu’une légère entrave à la circulation environnante.

 

Description technique du poste de l’Achigan

  • Alimenté par un réseau aérien de 120 kV transporté par pylônes sur une longueur de 7 km à partir de l’embranchement de la ligne de haute tension nommée : Saint-Lin-Paquin dans ce secteur;

(Les usagers du chemin des Hauteurs circulent régulièrement sous la ligne de pylônes qui la surplombe à Lafontaine, entre la ferme laitière Forget et la première montée.)

  • Actuellement deux transformateurs en fonction abaissent la tension de 120 kV à 25 kV et alimentent 12 lignes de distribution de 25 kV déjà réparties sur les routes actuelles du territoire hippolytois.
  • Le site comprend l’aménagement de deux autres transformateurs additionnels pour desservir éventuellement un total de 32 départs de lignes de distribution.