Comment, en tant que citoyens, faire réellement sa part dans le recyclage des matières ? Parce qu’il faut se rendre à l’évidence, même si l’on remplit son bac de recyclage de manière assidue, il n’en demeure pas moins que ces matières sont des « déchets » qui ont été produits et qui devront être traités. Parfois, malgré toutes nos bonnes intentions, les articles finiront peut-être aux poubelles.

 

Si l’on regarde la performance combinée des citoyens et des centres de tri au Québec en 2018, on constate que les ménages recyclent seulement 64 % des matières recyclables qui sont consommées à la maison. De ce 64 % qui se rend au centre de tri, 18 % doivent être rejetés, entreposés ou jetés, car non recyclable par le centre de tri. Ceci signifie que de toutes les matières qui sont mises au bac bleu par les citoyens, seulement 52 % seront conditionnées pour ensuite être véritablement recyclées, puisque 48 % des articles se trouvant au recyclage sont en réalité des contaminants, des articles qui n’auraient pas dû être placés au bac de récupération.

 

Changer les idées préconçues de ce qui va dans le bac bleu

Dans les faits, les articles qui vont au bac de recyclage sont les suivants : les contenants, les emballages et les imprimés. Les plastiques ayant le numéro 1, 2, 3, 4, 5 ou 7 peuvent être placés au recyclage. Ce qui signifie une grande variété d’articles en plastique tels que les emballages plastiques qui s’étirent (de type Saran Wrap), les sacs en plastique (ayez la bonne habitude de faire des sacs de sacs pour faciliter le tri au centre de tri), les bouteilles de plastique vides de toutes sortes (ex. bouteille de détergent, de shampoing, etc.). Les contenants en verre, vides et nettoyés, peuvent aller au bac de récupération. N’oubliez pas les contenants consignés que vous pouvez rapporter chez votre détaillant.

 

Les cartons et les papiers sont presque toujours recyclables (ils ne le sont pas s’ils sont souillés). Ainsi, vous pouvez déposer au bac bleu les contenants de Pringles, les contenants de jus surgelés en carton, les berlingots de lait, les sacs de nourriture pour animaux en papier qui sont laminés avec un intérieur en plastique, les papiers et papiers journaux, les sacs de papier, etc. Les métaux peuvent être placés au bac de recyclage s’ils sont vides et propres : assiette en aluminium, boite de conserve, couvercle souple ou opercule en aluminium (comme ceux qui protègent un pot neuf de beurre d’arachides), papier d’aluminium, bouchon de bière, capsule de café en métal Nespresso, etc.

 

Toutefois, si vous avez des articles en métal qui ne sont pas un contenant ou qui sont sous pression, comme des chaudrons, casseroles, tôle à biscuit, cintre en métal, calorifère, certains contenants en aérosol (comme les contenants de crème à raser) préférez conserver ses produits pour les apporter à l’écocentre ou aller les vendre à un ferrailleur si le métal à une valeur. Sachez que si ce n’est pas possible pour vous, il est toutefois préférable de les mettre au bac bleu qu’aux poubelles, mais que leur présence occasionne un ralentissement dans les centres de tri.

 

Quelques exemples de ce qui « ne va pas » au bac bleu

  • Les sacs à ordures noir, orange ou transparent ne peuvent être mis au recyclage même s’ils contiennent des articles recyclables. Laissez simplement les articles en vrac dans le bac de récupération. Les employés des centres de tri n’ont pas le temps d’ouvrir chacun des sacs pour en trier le contenu.
  • Les guirlandes, cordes et autres objets « long », ces articles s’emmêlent aux rouleaux des centres de tri ce qui entraine une interruption de la chaîne. Les déposer simplement aux poubelles ou les apporter à l’écocentre s’ils contiennent du métal (par exemple câblage, filage, rallonge électrique).
  • Les carcasses d’animaux (exemple carcasse de chevreuil) : à amener dans un centre de traitement spécialisé.
  • Les batteries (conservez-les en appliquant sur chacun des pôles un morceau de ruban adhésif), apportez-les à l’écocentre et elles seront recyclées. Sachez qu’une batterie au lithium peut exploser dans un centre de tri si elle passe dans le mécanisme.
  • Les plastiques ayant le #6, par exemple les barquettes bleues ou noires de champignons, les contenants en format individuel de yogourt, de même que les plastiques qui sont très rigides (notamment les emballages plastiques de jouets). Vous pouvez cependant les amener à l’écocentre pour qu’ils soient recyclés!
  • Les bouteilles en plastique qui ne sont pas vides : les mettre aux poubelles, ou bien les nettoyer avant de les mettre au recyclage.
  • Le papier adhésif : autant que possible, le retirer des cartons avant de les mettre au recyclage.
  • Les cartons laminés comme les bols à soupe en carton, les contenants de mets surgelés, les pots de crème glacée en carton et les tasses en carton (les verres, gobelets et tasse en carton de restaurant peuvent eux être recyclés).
  • Les papiers plastifiés ou laminés : carte à jouer, sac de maïs soufflé, etc.
  • Aérosol de fixatif à cheveux : il est préférable de les apporter à l’écocentre.
  • Les contenants en polystyrène et styromousse (comme les barquettes de viande) ne peuvent être recyclés au centre de tri. Apportez-les à l’écocentre.

 

Faire sa part

Il semble donc nécessaire à la vue des précédentes statistiques de faire un meilleur tri à la maison de ce que nous consommons afin que les rebuts soient envoyés à la bonne destination. Beaucoup d’articles sont recyclables, mais malheureusement le bac à ordure est souvent surutilisé. Induisez un changement à la fois dans vos habitudes : ceci est réalisable et à la portée de tous!

 

Pour plus d’information ou dans le cas d’un doute concernant la destination d’un article, consultez la section « Ça va où ? » sur le site internet de Recyc-Québec https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/points-de-recuperation

 

Sources :

  • Debbie Gingras, chargée de projet en gestion des matières résiduelles, municipalité de Saint-Hippolyte.
  • Geneviève Simard, directrice du service de l’environnement, municipalité de Saint-Hippolyte.
  • Bilan 2018 Recyc-Québec : La collecte sélective.
  • https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/points-de-recuperation

https://www.lapresse.ca/actualites/environnement/2021-02-13/recyclage/les-quebecois-peinent-toujours-a-faire-le-tri.php