• Accueil
  • >
  • Article
  • >
  • Quatre mille pousses d’arbres à la disposition des riverains hippolytois. Rendez-vous le 1er juin

Quatre mille pousses d’arbres à la disposition des riverains hippolytois. Rendez-vous le 1er juin

Le mois de l’arbre et des forêts, initiative du ministère des Ressources naturelles et des Forêts, est l’occasion de sensibiliser les citoyens sur l’importance et le rôle de la végétalisation sur l’environnement. Plusieurs activités sont offertes à travers la province. À cet effet, la municipalité de Saint-Hippolyte organisera le 1er juin de 10 h à 14 h, au Centre des loisirs et de la vie communautaire, une distribution de 4 000 pousses d’arbres exclusivement aux propriétaires riverains.

 

Durant plusieurs décennies, les bandes riveraines des lacs et des cours d’eau du Québec ont subi des transformations importantes (enlèvement du couvert végétal, remblai, engazonnement, etc.), ce qui a entraîné une altération de leurs caractéristiques naturelles. Ces actions ont également eu des impacts considérables sur la nature et l’environnement, dont l’érosion, la disparition d’habitats fauniques et la prolifération d’algues. Les 63 lacs de Saint-Hippolyte ne font pas exception à cet état de situation.

 

L’importance de la végétalisation d’une bande riveraine

Comme expliqué sur le site Internet du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et de Parcs du Québec, les travaux de végétalisation d’une bande riveraine ont pour but de prévenir la contamination du plan d’eau et son vieillissement prématuré. Parmi les objectifs énumérés, on peut y lire que la végétalisation de la bande riveraine permet de rétablir le rôle de filtre par rapport aux engrais, pesticides et sédiments contenus dans les eaux de ruissellement, de créer un écran solaire pour limiter le réchauffement de l’eau, d’assurer la régulation du cycle hydrologique.

 

La présence d’arbustes et d’arbres fruitiers ou épineux offre nourriture et abri à une faune diversifiée. Les végétaux assurent un habitat aux oiseaux, aux insectes, aux mammifères ainsi qu’aux poissons. Les fleurs, fruits et graines d’arbres et d’arbustes (glands, baies, samares) les attirent et les alimentent. Certaines espèces de végétaux attirent plus particulièrement les oiseaux, les papillons, les pollinisateurs et les prédateurs d’insectes ou d’animaux.

 

Maintien de la bande riveraine à cinq mètres à Saint-Hippolyte

En début d’année 2024, les élus municipaux ont confirmé l’obligation de revégétaliser la bande riveraine à cinq mètres en respectant les trois strates de végétation indigène qui composent le couvert végétal de la rive d’un plan d’eau : herbacée, arbustive et arborescente. Le Service de l’environnement de la municipalité organise annuellement la distribution de végétaux en surplus de la journée de l’environnement qui se tiendra le samedi 7 septembre. « Le don de 4 000 pousses d’arbre par le ministère des Ressources naturelles et des Forêts est une belle occasion d’aider les riverains hippolytois à se conformer aux exigences environnementales. Nous souhaitons que la journée du 1er juin soit également un moment d’échanges informatifs », indique Geneviève Simard, directrice du service.

 

Bouleau jaune, érable à sucre, pin rouge, pin blanc et épinette blanche seront distribués sous forme de plants à racines nues ou en carotte, d’une hauteur de 25 à 40 cm pour les conifères et de 60 à 90 cm pour les feuillus. Jusqu’à 10 arbres pourront être donnés par terrain riverain. Rappelons que le plan de conservation de la municipalité de Saint-Hippolyte prévoit que d’ici 2033, le couvert végétal en bandes riveraines caractérisées des lacs sera amélioré de 20 %.

 

En surplus de la Journée de l’environnement et des activités de distribution, il existe des outils pour aider les riverains à contribuer à la santé des lacs : un webinaire réalisé par le RAPPEL portant sur la revégétalisation des rives est disponible sur demande par courriel à environnement@saint-hippolyte.ca. Les fiches explicatives des essences peuvent être consultées sur le site Internet de Table Forêt Laurentides : tableforet.ca/maf-fiches-des-arbres.

Auteur de l'article