• Accueil
  • >
  • Article
  • >
  • Une histoire qui est encore en train d’être écrite par les Renards

Une histoire qui est encore en train d’être écrite par les Renards

David Grout, héritier de la main et de la maitrise de la cuisine française, une vraie magie intergénérationnelle, a bâti sa vie autour du plaisir gastronomique de tout un chacun.

Ce cuisinier a ouvert son premier restaurant en France, qui s’est, avec bonheur, dédoublé ici à Saint-Hippolyte. Marié et comblé par sa femme et ses deux beaux enfants, David a grandi et élevé sa petite famille en France jusqu’en 2020. Faisons une petite pause avant de continuer.

Je vais me présenter. Je m’appelle Arielle, j’ai 18 ans et c’est moi qui vais raconter l’histoire qui s’écrit de jour en jour encore. Vous

allez m’y retrouver dans quelques instants. Revenons à David.

Après avoir fait la découverte du pays en 2019, une vraie relation amoureuse s’est installée entre Le Renard et le Québec. Un amour simple, sans tracas, avec plein de nouvelles aventures et de découvertes. La France n’ayant plus aucun secret pour ce maitre- crêpier, le défi était de mise. Donc, pourquoi ne pas recommencer à neuf dans un nouveau pays ? Une pensée, un désir devenu réalité, la fameuse caisse populaire de Saint-Hippolyte se sont transformés à sa guise.

Ce à quoi David ne s’attendait pas, c’était que la deuxième relation indestructible allait commencer quelques semaines plus tard. Le 16 mars 2024 sera une journée toujours aussi marquante pour le Renard. La rencontre d’une jeune adulte motivée, sans aucun obstacle pour briser son positivisme, est arrivée. Une rencontre des plus spéciales, car ce sera la découverte de deux âmes semblables, avec la même volonté et les mêmes ambitions. Un coup de foudre intellectuel partageant le même penchant : la cuisine artisanale, le cœur de la passion pour les aliments mariés ensemble.

Du jour au lendemain, David est devenu un papa poule à temps partiel pour s’assurer de la sécurité de chacun des gestes que je pose, un boss strict quand je commets une erreur et une personne très cultivée qui me permet d’en apprendre toujours plus sur la culture française pour ensuite partager la mienne avec lui. J’apprécie lui montrer des recettes de ma grand-mère québécoise, lui, de me montrer les recettes de la sienne, tout en n’oubliant jamais de garder un petit rire caché quand la recette ne fonctionne pas. La cuisine, ce n’est pas juste mélanger des ingrédients, c’est aussi la relation chimique qu’il y a entre eux qui est encore plus spéciale.

Un des grands défis de notre restaurant multiculturel est de trouver chaque aliment. Oui oui, chaque aliment. Essayez, vous, de trouver de la crème fraîche française dans nos épiceries québécoises. Donc, remplaçons par autre chose ! Mais cela donnera-t-il le même résultat ? Nous le saurons en cuisinant ! Des phrases qui créent autant de merveilleux résultats que d’énormes fous rires. La course à épreuves ne fait que commencer, mais tous ensembles avec le combo de nos forces et faiblesses, on va y arriver. Nous attendons bien sûr le bon vouloir de la ville pour vous faire découvrir des vins, bières et cidres extraordinaires, ainsi que pour ouvrir le service au volant. S’entendre tous ensemble, s’engager et apprendre à bien coopérer pour que Saint-Hippolyte garde la beauté qu’a vu David autrefois, mais avec Le Renard en plus. « Que ton aliment soit ton médicament », disait Hippocrate.

Auteur de l'article